Un pour tous et tous pour un ! Voilà une phrase bien connue du grand public. En effet, celle-ci met fortement en avant l’importance de la loyauté au sein d’un groupe d’individus. La phrase « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » met également en avant l’importance de vivre à plusieurs de façon soudée. Au cœur de la faune sauvage, la majorité des meutes de loups mettent un point d’honneur à établir une hiérarchie de qualité. Rendez-vous dans le monde des loups !

La hiérarchie au sein d’une meute de loups

meute de loupsAu cours du temps, les loups ont tendance à créer leurs propres meutes dans le but de maintenir un certain équilibre de vie en plus d’avoir de l’aide lors des périodes de chasse. Elles sont souvent composées de 3 à 7 membres, tous dirigés par le chef de clan que l’on nomme aussi le loup Alpha.

Il se trouve que ce mâle est rarement seul puisqu’il est souvent accompagné d’une belle louve avec qui il met au monde des louveteaux. Généralement, une meute ne compte que les membres d’un même noyau familial, mais il est possible que certains loups solitaires se joignent à eux au cours de leur vie.

Il est important de savoir que le chef de meute n’est pas tout le temps le mâle Alpha. En effet, il peut parfois s’agir du Bêta qui prend la place du meneur lorsque celui-ci est mort, malade ou trop vieux. Il se peut également que la femelle Alpha prenne les rênes dans certaines meutes sachant que la hiérarchie se base souvent sur des facteurs de force et de caractère et non de sexe.

Concernant la reproduction, le couple Alpha est normalement le seul couple de loups à pouvoir s’accoupler. Cependant, avant cet accouplement, certains problèmes peuvent avoir lieu puisque les femelles se battent régulièrement dans le but de mériter leur place de mère louve, et donc de chef de clan elles aussi.

Après l’Alpha vient le loup Bêta qui occupe la deuxième place du classement. Celui-ci joue le rôle de second et prend la relève si le leader de meute vient à mourir, à être trop vieux ou encore à être trop faible pour cause de maladie. Si cela arrive, c’est donc le Bêta qui s’accouplera avec la femelle. En revanche, pour mériter sa place de leader, le Bêta est obligé de défier le loup Alpha et de gagner le duel. Si le second l’emporte, il devient alors chef de clan à son tour et règne sur l’ensemble de la meute.

Tout en bas de la hiérarchie, on retrouve le loup Oméga. Vous vous en doutez, ce membre est le plus faible et celui dont on prend le moins soin dans la meute. Bien qu’il puisse jouer un rôle qui est celui d’apaiser les tensions entre les différents membres, il n’est tout de même pas souvent respecté par le reste du clan. En effet, ce loup subit malheureusement souvent des agressions de la part d’autres loups, principalement lorsque des combats ont lieu entre plusieurs meutes.

Le vivant parfois très mal, il arrive que le loup Oméga vienne à quitter la meute pour devenir ce que l’on appelle un loup solitaire. Au cours de sa route, il est également possible qu’il retrouve une autre meute qui l’accepte.

Le comportement des membres au sein d’une meute de loups

meute de loupsAu sein d’une meute de loups, on retrouve généralement des valeurs très puissantes et importantes telles que la loyauté ainsi que le dévouement pour ses proches. Ce sont ces valeurs qui unissent les membres d’une même famille malgré les périodes difficiles (comme lorsque les proies manquent) qu’ils peuvent traverser au cours de leur évolution.

Si une meute vient à manquer de nourriture, le couple Alpha veillera toujours à ce que les petits mangent avant les autres, car ils sont bien évidemment privilégiés en raison de leur statut et ont un avenir plus grand que les éventuels loups solitaires qui auraient pu rejoindre la meute en cours de route.

Pour montrer sa puissance ou encore son côté sauvage, le loup utilise un langage corporel très vivant et unique en son genre. Il est alors assez facile de deviner son rang au sein d’une meute rien qu’en observant sa posture et son tempérament. Par exemple, le loup Alpha est toujours celui qui se tient le plus droit et qui a la queue la plus en hauteur. En revanche, les membres se trouvant à un rang inférieur sont souvent recroquevillés sur eux-mêmes pour bien montrer qu’ils sont sous les ordres du (ou des) meneur (s).

Vous devez également savoir qu’un loup Oméga n’est pas seulement différent de par sa posture. En effet, pour uriner, celui-ci se mettra généralement en position accroupie, tandis que le mâle Alpha, lui, urinera debout, les pattes en l’air.

Si un loup dominant s’avance vers un membre plus faible, celui-ci baissera souvent ses oreilles, mettra sa queue entre ses pattes et montrera sa gorge pour confirmer le fait qu’il se soumet à l’autorité. De plus, lorsque l’Oméga salue un loup supérieur à lui, il est possible qu’il lui lèche le museau, comme un serviteur dans un château embrassant le sceptre d’un roi.

Un territoire pour chaque meute de loups

Un autre élément très intéressant à savoir par rapport à cet animal sauvage est qu’il est très territorial. En effet, le territoire d’une meute de loups peut parfois s’étendre sur plusieurs milliers de kilomètres carrés. En général, les zones appartenant à chaque clan sont bien marquées et quiconque oserait franchir une ligne se verrait être en mauvaise posture. Ne pas respecter un camp adverse vient en quelque sorte à lancer une confrontation entre deux clans adverses.

Mais comment savoir où commence et où se termine un territoire, nous demanderiez-vous ? Grâce à leur odorat développé tout simplement ! Eh oui, le loup détecte les odeurs 10 fois mieux qu’un chien domestique et 100 fois plus que l’homme. Son museau est composé de 200 millions de cellules nerveuses olfactives ; ce qui lui permet de facilement détecter n’importe quel détail concernant une odeur, comme son origine ou encore son ancienneté.

Pour laisser leur odeur, les loups urinent généralement sur des éléments naturels se trouvant en hauteur ; les souches d’arbre par exemple. Cela permet ainsi de prévenir les potentiels intrus lorsqu’ils sont sur le point de franchir une limite non autorisée.

Le fait de déféquer peut également aider à délimiter les territoires puisque cela est élément plus visuel. De plus, les loups s’occupant de cela peuvent aussi gratter la zone ciblée afin de mettre davantage en avant la forte odeur des sels.

La nature est bien faite, n’est-ce pas ? Grâce à toutes ces facultés, il est évident que des meutes de loups du monde entier aient survécu des milliers d’années jusqu’à aujourd’hui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here