La rédaction de mémoire n’est pas un jeu. C’est une étape décisive dans votre cursus universitaire. C’est l’occasion de montrer ce que l’on a assimilé, ce que l’on vaut après trois années d’études pour les uns, cinq années d’études pour les autres. Comment se tenir alors pour que les fleurs donnent du fruit, et du fruit en abondance ? Voici un guide pour vous aider.

Bien préparer son mémoire

C’est le premier pas à faire pour la rédaction d’un mémoire. Cette préparation passe par le bon choix du sujet de mémoire, du directeur de mémoire pour l’encadrement, des recherches documentaires, des enquêtes de terrain, etc.

Le choix du sujet

Pour choisir son sujet de mémoire, la première qualité d’un chercheur c’est l’observation. L’observation dans ce sens ne se limite pas à la vue, mais à tout ce qui peut retenir l’attention, que vous l’ayez lu ou entendu par exemple. Un constat, un doute, et puis vous commencez.

En outre, il faut tenir compte de la nouveauté du sujet. En effet, il ne sert à rien de venir redire dans votre mémoire ce que les autres ont déjà dit. Ce qui intéresse, c’est votre touche particulière, la nouveauté que vous apportez. La revue littéraire vous sera alors d’un atout crucial, puisqu’il vous permettra d’avoir une idée sur l’évolution actuelle du sujet ou sur d’autres points importants du sujet. C’est de cette masse d’informations que vous dégagez cette nouveauté.

Il s’ensuit que la revue vous informe aussi de la faisabilité ou non du travail de recherche. La quasi-inexistence de documents de recherche dans un domaine donné devrait vous interpeller par exemple.

Le choix du directeur de mémoire

C’est une étape importante. Le choix de votre directeur de mémoire devrait dépendre de certains critères. Posez-vous certaines questions. L’objectif est de découvrir le profil de ce dernier. Si le choix est bien fait, il saura vous aider au moment opportun pour avoir accès à certaines sources, pour bien corriger vos projets, etc. À défaut, c’est vous qui serez son « enseignant » puisqu’il ne connaît pas grande chose du domaine.

Deux critères donc pour retenir son directeur : sa spécialité et sa disponibilité.

Élaborer son projet de recherche

Ici, il s’agit de donner un avant-goût de votre sujet de recherche. Pour ce faire, il est recommandé d’élaborer son projet de recherche en suivant la structure adaptée à votre domaine de formation. N’oubliez pas qu’il n’y a pas une structure type. C’est parfois le sujet qui impose la structure à adopter. L’un des points importants ici c’est l’élaboration de la problématique. C’est la question principale qui vous conduira pendant votre recherche.

Illustration :
Observation : Mr X vient à la maison tous les jours à 23h.
Question centrale : Pourquoi vient-il chaque jour à 23h ?

L’objectif de la recherche serait donc d’apporter de solution à cette question. Il faut noter que la problématique doit être précise, concise et pertinente. Une bonne problématique suppose une bonne documentation, car c’est de cette dernière que dépend la première. Les travaux d’enquête, les recherches documentaires de qualité, les entretiens sont donc importants. Conservez vos sources.

Rédiger son mémoire

Avant toute rédaction, vous devez soumettre à votre directeur de mémoire la structure de votre construction intellectuelle. Cette dernière est subdivisée en titres, chapitres, etc. Les énoncés doivent être originaux, clairs et concis.

Pour la rédaction proprement dite, respectez la langue officielle du pays même si le résumé en d’autres langues étrangères est admis, travaillez vos données, indiquez vos sources pour éviter le plagiat et si possible, faites-vous relire à la fin par un ami, un camarade avant de l’envoyer au directeur de mémoire.

Il importe beaucoup de respecter les normes de rédaction fixée par votre administration : nombre de pages, la police, la couverture, etc.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here