La cinquième génération de réseau est en route, promettant une vitesse infernale. La technologie devrait révolutionner les réseaux mobiles et créer de nouvelles opportunités économiques : mais comment va-t-elle exactement faire cela et qu’est-ce qui la différencie de la 4G ? Nous vous proposons ici les trois principales différences entre la 4G et la 5G.

La vitesse de transmission

La vitesse est l’un des éléments les plus attendus du réseau de nouvelle génération. La 5G devrait être près de 100 fois plus rapide que la 4G. Avec une telle vitesse, vous pouvez télécharger un film de deux heures en moins de 10 secondes ; une tâche qui prend environ sept minutes avec la 4G. Cela sera sans aucun doute son atout de vente majeur pour les premiers forfaits 5G. D’ailleurs, si vous voulez trouver un nouveau forfait 4G en attendant l’arrivée de la 5G, vous trouverez sûrement votre bonheur en visitant ce site. Il compare pour vous toutes les offres du moment.

Les vitesses rapides concernent bien évidemment les usages pour le grand public, notamment les forfaits mobiles, la diffusion de films et les téléchargements d’applications. Mais elles seront également importantes dans bien d’autres cas. Les experts du secteur de l’industrie parlent de la possibilité d’installer des caméras vidéo dans une usine. Ces dernières pourront permettre de collecter et d’analyser très rapidement des quantités massives d’informations pour surveiller la qualité des produits en temps réel.

Ces vitesses sont possibles, car la plupart des réseaux 5G sont construits sur des ondes hertziennes à très haute fréquence, également appelées spectre haute fréquence. Les fréquences plus élevées peuvent transmettre beaucoup plus de données et plus rapidement que la 4G, mais portent moins loin.

En effet, les signaux voyageant sur le spectre haute bande ne peuvent pas aller très loin et ont du mal à traverser les murs, les fenêtres, le mobilier urbain et autres surfaces dures.

Afin de pallier ce problème, les opérateurs mobiles qui construisent des réseaux 5G haut débit installent beaucoup de petits sites cellulaires. Ils les placent sur des poteaux lumineux, des murs ou des tours, souvent à une distance relativement réduite les uns des autres. Il faut en réalité quatre fois plus d’antennes 5G que d’antennes 4G pour couvrir la même superficie. Alors, même si une antenne 5G consomme moins d’énergie, en réalité, l’empreinte carbone de cette technologie risque d’être bien pire que la quatrième génération de réseaux.

La capacité du réseau

Nous avons tous vécu un moment frustrant bien connu lorsque nous sommes dans une zone relativement petite avec un groupe très dense de personnes (un concert, stade ou aéroport pendant la saison des vacances par exemple). Cette fameuse icône de chargement interminable, essayant d’ouvrir une page Web ou de lire une vidéo Instagram. On se demande parfois si l’on a choisi le bon forfait mobile ou si le quota de data de celui-ci n’est pas épuisé.

En réalité, trop d’appareils essayant d’utiliser le réseau au même endroit peuvent provoquer une congestion. L’infrastructure réseau ne peut tout simplement pas faire face à un grand nombre d’appareils, conduisant à des vitesses de données plus lentes et à un temps de latence plus long pour les téléchargements.

La 5G devrait résoudre ce problème, et plus encore. Le réseau de prochaine génération devrait avoir une capacité nettement supérieure à la 4G. Cela signifiera non seulement un forfait 5G avec une meilleure connexion pour les téléphones, mais cela permettra aussi de connecter de très nombreux appareils au réseau.

Le temps de latence

Il existe une petite, mais significative différence entre la vitesse et la latence, c’est-à-dire le temps nécessaire aux appareils pour communiquer entre eux ou avec le serveur qui leur envoie des informations.

La vitesse est le temps nécessaire à votre téléphone pour télécharger le contenu d’une page Web.

La latence est, par exemple, le temps entre le moment où vous envoyez un SMS au téléphone d’un ami et le moment où son téléphone enregistre qu’il a reçu un nouveau message. Bien que la latence soit mesurée en millisecondes, toutes ces millisecondes s’additionnent lors de l’envoi et de la réception d’énormes paquets d’informations.

La latence est déjà faible avec la 4G, mais un forfait 5G la rendra pratiquement nulle.

Conclusion

On s’attend à ce que la technologie de télécommunications mobiles de cinquième génération soit un changement radical dans les réseaux mobiles. Elle promettra des vitesses de téléchargement exponentiellement plus rapides et un partage de données en temps réel.

Alors, comme nous, vous avez hâte de voir à l’œuvre la technologie 5G ? Dites-le-nous dans les commentaires !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here