Si vous avez décidé d’investir en LMNP à Grenoble, sachez que l’un des points les plus importants concernant cette opération est le choix du régime fiscal. À ce propos, notez que même si cet investissement est non professionnel, il constitue néanmoins une activité commerciale. Cela dit, les revenus qui en sont issus sont considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et doivent être imposés. Deux solutions sont généralement choisies pour cette imposition : le régime micro-BIC et le régime réel simplifié. Les lignes suivantes vous permettent d’en savoir plus sur chacun de ces régimes afin que vous puissiez choisir facilement l’option qui vous profitera le plus.

Le régime micro-BIC

Pour votre investissement en LMNP, ce qui conviendrait à votre situation est peut-être le régime fiscal micro-BIC. Vous en aurez le cœur net en vous faisant accompagner par un expert-comptable spécialisé en ce type de placement. Mais sachez que pour relever de ce régime lors de votre LMNP Grenoble, les revenus issus de votre activité ne doivent pas aller au-delà de 70 000 € par an, ou 170 000 € s’il s’agit de locations de chambres d’hôtes et meublées de tourisme. Vous aurez alors la chance de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % du montant des revenus issus de la location. Si votre investissement concerne une location de chambres d’hôtes et meublées de tourisme, notez que cet abattement s’élèvera à 71 % et qu’il considère les charges qui sont liées au bien. Par conséquent, on ne peut en déduire plus.

À Grenoble, c’est le régime micro-BIC que vous avez choisi pour votre investissement en LMNP. Pour cela, il est impératif que vous renseigniez le montant de vos revenus locatifs dans le formulaire dénommé « déclaration n° 2042 C ». Ne vous inquiétez pas de l’abattement forfaitaire, car c’est l’administration fiscale qui l’applique.

Sachez que ce régime est relativement facile à mettre en place. Mais il s’avère moins avantageux que la deuxième option fiscale.

                                         Des comptables du département SR Conseil Grenoble

Le régime réel simplifié

Quand on investit en LMNP, il est possible que le montant des charges et amortissements à déduire soit supérieur à 50 % des recettes annuelles. Dans le cadre du régime micro-BIC, il est permis à l’investisseur de déduire le montant réel de ses charges ; ce qui est souvent plus intéressant. Et cela s’applique dans deux cas. Le premier dans le contexte où le montant des revenus qui provient de la location est compris entre 70 000 € et 789 000 € par an. Concernant les chambres d’hôtes et meublées de tourisme, il est impératif que les revenus soient compris entre 170 000 et 789 000 €.

Le deuxième cas est la situation où le propriétaire relevant du régime micro-BIC décide volontairement de basculer au régime réel. Les services des impôts permettent aux personnes qui exercent une activité de location meublée et qui ne dépassent pas le seuil des 70 000 € de choisir le régime du réel. Mais il est bon de savoir que si vous faites ce choix, vous êtes engagé pour une durée de 2 ans, qui est renouvelée de façon tacite tous les 2 ans.

Avec le régime réel simplifié, vous avez la possibilité, entre autres, de déduire les factures de réparation et d’entretien, la taxe foncière, les charges de propriété et les intérêts d’emprunt. Cette option vous permet aussi de déduire l’amortissement du bien. Pour être plus précis, il s’agit de l’amortissement des locaux, du mobilier et celui des travaux de construction, d’amélioration ou de reconstruction du bien.

Si c’est ce régime que vous choisissez pour votre investissement LMNP à Grenoble, c’est la déclaration spéciale n°2031 qui doit être adressée à l’administration fiscale par télétransmission.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here