De nos jours, les jouets en plastique et ceux électroniques inondent le marché et font la plupart du temps le bonheur de nos enfants. Cependant, sont-ils vraiment sans conséquence sur eux ? Qu’en est-il de leur réel impact sur l’environnement ? Nous allons dans cet article répondre à toutes ces questions et voir pourquoi les jouets en bois constituent la meilleure alternative non seulement d’un point de vue financier, mais également écologique et sanitaire.

Les jouets en bois sont des jouets naturels

Le garçon joue avec des jouets en boisComme leur nom l’indique, les jouets en bois proviennent directement du bois de différents types d’arbres, principalement le hêtre, le bouleau, le pin et le sapin. Cela en fait des jouets naturels qui, bien sûr, n’ont pas de conséquences sur la santé des enfants, même si ceux-ci portent les jouets à la bouche.

En revanche, il faut rester vigilant quant à la peinture ou au vernis qui peuvent leur être appliqué, ainsi qu’au type de bois utilisé pour fabriquer le jouet. Par exemple, certains bois contreplaqués possèdent de la colle ; ce qui peut se révéler nocif pour les enfants. Optez donc plutôt pour des jouets en bois brut. Pour ce qui est du revêtement (vernis et peinture), rassurez-vous que le jouet porte la norme EN 71 ou que la peinture utilisée pour le revêtement est en adéquation avec l’écolabel européen. Si vous souhaitez approfondir le sujet, n’hésitez pas à consulter l’article suivant : comment savoir si une peinture est toxique ?

Quelles sont les conséquences des jouets en plastique sur la santé des enfants ?

Maintenant que nous avons passé en revue les jouets en bois et leurs réels impacts sur les enfants, attardons-nous un petit peu sur l’impact, cette fois-ci bien plus grand, que peuvent avoir les jouets en plastique sur les enfants.

Tout d’abord, il est important de savoir que le matériau utilisé pour les jouets en plastique des enfants est un dérivé du pétrole. Certains jouets sont, plus ou moins, plus toxiques pour les enfants que d’autres. En tant que parents, vous devez surtout faire attention à :

  • Le bisphénol ;
  • Les phtalates.

Le premier ne s’est pas encore révélé être directement cancérigène malgré les nombreux soupçons de la part de divers scientifiques, mais il est au moins certain qu’il est un perturbateur endocrinien. C’est-à-dire qu’il dérègle le fonctionnement hormonal des organismes vivants ; ce qui peut entraîner des dommages irréversibles sur la santé.

Les phtalates qui sont, à titre indicatif, présents dans un tiers des jouets en plastique sont également des perturbateurs endocriniens en plus de provoquer une réduction du poids du fœtus, ou dans le cas d’un garçon, une atrophie testiculaire. Vous pouvez vérifier vous-mêmes ces informations en cliquant sur ce lien.

Les jouets en bois ne sont pas plus chers que les jouets en plastique

Ce qui pousse le plus les parents à choisir des jouets en plastique plutôt que ceux faits à partir du bois est avant tout le prix. Cet avantage qu’ont les jouets en plastique est en effet non négligeable et il ne faut pas le nier. En réalité, il revient plus moins cher de produire en masse des jouets en plastique. Et c’est justement la raison pour laquelle leurs prix sont plus accessibles en grandes surfaces ou même sur les boutiques en ligne de jouets. Cependant, il serait une erreur de ne s’attarder que sur cet aspect pour évaluer la valeur d’un jouet.

Un jouet est un objet que votre enfant manie tous les jours et quasiment à tout instant. Fait en bois, un hochet peut par exemple être utilisé pendant une année environ (de la naissance jusqu’à douze, dix-huit mois maximum) ; alors qu’un cheval à bascule peut, lui, être utilisé de l’âge de trois ans jusqu’à cinq, voire six ans généralement.

Deuxièmement, lorsqu’un jouet en bois se casse il est très souvent possible de le réparer soi-même avec un peu de matériels et de bonne volonté.

Finalement, la grande majorité des jouets en bois (puzzles, casse-têtes, cheval à bascule, jeux de construction…) sont des jouets unisexes. Ils peuvent de ce fait être utilisés aussi bien par les filles que par les garçons.

En définitive, remarquez avec nous que ces trois caractéristiques sont beaucoup moins vraies avec les jouets en plastique. Lorsque ces derniers sont cassés, ils n’ont plus qu’à être jetés. Ils sont ensuite pour la plupart destinés à un garçon ou à une fille, et pas les deux à la fois. Par exemple, dans le cas des PLAYMOBIL, un garçon jouera avec les pirates ou les chevaliers et les filles avec le carrosse de princesse. Finalement, les jouets en plastique ne se conservent pas d’une génération à l’autre ; ce qui pourtant peut facilement être le cas d’un yoyo en bois ou d’un casse-tête en bois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here