Pari gagné pour la JAIE et l’ARCEP-BENIN

(Autorité locale et leaders d’opinion désormais aguerris sur les droits et les obligations des consommateurs des Services Financier Mobile)

Ce Jeudi 29 juillet 2021, l’Association Jeunesse Active pour l’Intégration et l’Education (JAIE), grâce au soutien de l’ARCEP-BENIN a tenu un atelier de formation au profit des leaders communautaires et d’opinion sur les mesures de précaution du consommateur des services Financier Mobile. C’était une occasion d’éclairer la lanterne des participants sur leurs droits en tant que consommateur, leur obligation et les moyens de saisine de l’Autorité de Régulations des Communications Electroniques et de la Poste au Bénin en cas de violation de leur droit. C’est la salle de conférence de l’Hôtel Awélawadjè d’Ifangni qui a servi de cadre à cet atelier.

C’est dans le cadre du Projet d’Appui au Renforcement des capacités des populations d’Ifangni sur les mesures de précautions du consommateur des services Financier Mobile que la JAIE a tenu son atelier de formation ce jeudi à l’intention des leaders communautaires et d’opinion. Véritable séance d’échange et d’information, cet atelier a permis aux différents participants de comprendre les ramifications de leur droit de consommateur des services financier mobile et de mieux cerner la procédure de saisine de l’autorité de régulation du secteur.

A l’entame de la séance, c’est le Président de la JAIE, Ignace Hounkonnou Vigninou, qui a planté le décor en rappelant les motivations de cette activité. Pour la JAIE, confie-t-il, les consommateurs sont enclins à plusieurs problèmes dans l’utilisation de services financiers mobile, ceci à cause du manque d’information.

En tant qu’association des consommateurs, la JAIE s’est donc donné comme mission à travers ce projet, de s’approcher des populations à la base pour leur expliquer leur droit, les informer quant à leur obligation et enfin, leur montrer le chemin à suivre en cas de violation de leur droit par un opérateur.

Pour le Secrétaire Général de l’association, plusieurs difficultés s’attachent au respect des droits des consommateurs. Parmi ceux-ci, trône en bonne place, le manque d’interlocuteur, le manque d’information sur les dispositions établies pour revendiquer ses droits, le manque d’information sur l’institution chargée de veiller à la satisfaction du consommateur. Tout ceci conjugué crée une atmosphère de frustration chez le consommateur qui finalement ne sait à quoi faire lorsqu’il est insatisfait du traitement qu’il subit. L’atelier vient à juste titre résorber un tant soit peu ce problème pour offrir une porte de sortie aux populations.

Présent à l’Atelier, le premier Adjoint au maire d’Ifangni, Ignace ATCHADJOU, a dit toute sa joie de voir se concrétiser dans sa commune une activité qui touche directement le consommateur. Pour lui, cet atelier permettra d’abord de mieux cerner les services et de mieux les utiliser, ensuite de savoir ce qu’il faut faire lorsqu’on constate une violation flagrante de ses droits.

C’est après ces interventions que les différentes communications prévues dans le cadre de cet atelier ont démarré. En tout, 3 communications ont été déroulées portant respectivement sur la présentation des droits et obligations des consommateurs, les services financiers mobiles et le consommateur, enfin, les opérations et la gestion des plaintes. Il faut noter qu’un Échange-débat a eu lieu et a permis aux participants de présenter leurs différentes difficultés dans la jouissance de leur droit de consommateur et de recevoir des réponses quant aux voies de recours pour avoir satisfaction.

Une photo d’échange a clôturé l’activité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here